Preloader image
 
Portfolio
3480
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-3480,single-format-standard,passage-core-1.0.2,passage-theme-ver-2.0.2,ajax_updown_fade,page_not_loaded,large,shadow3,wpb-js-composer js-comp-ver-6.2.0,vc_responsive
Titre de l'image

Portfolio

Catégorie
Peintures
Description

Acrylique sur toile
techniques mixtes
textures – encres – lavis
60 X 80 cm

 

N° 119


La machine Ernetti – Roland Portiche (2020)

Genre : Policier-suspense. 

Editeur : Publication indépendante

L’incroyable histoire vraie d’une machine à explorer le temps, cachée dans les archives secrètes du Vatican !

Mars 1938. Le physicien italien Ettore Majorana disparaît au large de la Sicile. Avec lui, le projet secret sur lequel il travaillait depuis des années.

Automne 1955. On retrouve par miracle les notes du physicien disparu. Elles inspirent au père Ernetti une idée folle : construire une machine à voir dans le temps. Un chronoviseur.

Sur ordre de Pie XII, le prêtre plonge deux mille ans en arrière. L’objectif est simple : prouver l’existence du Christ.

Commence alors une course folle entre le Vatican, la CIA, le KGB et le Mossad. Car ce que le père Ernetti va découvrir, en pleine guerre froide, pourrait changer l’ordre du monde.

Ce roman est fondé sur une histoire vraie.

La presse critique

La Machine Ernetti est de la trempe du 

Da Vinci Code. Le roman est bâti comme une série télé, avec les ingrédients qui ont fait le succès de Dan Brown : chapitres courts, rebondissements en cascade, rythme échevelé.  » – Mohammed Aïssaoui, Le Figaro 

 » Quelque part entre 

Da Vinci Code et James Bond, Roland Portiche nous divertit avec un thriller diablement rythmé, où foisonnent dangereux espions et enlèvements crapuleux, et interroge avec malice les origines du christianisme. Parole d’évangile : on prie déjà pour qu’il y ait une suite !  » – Paris Match 

 » Ce thriller quantique dépoussière l’un des plus fascinants mystères du Vatican et réveille la fibre dan-brownienne qui sommeille en nous  » – Julie Malaure, Le Point 

 » Les fils de l’intrigue noués avec suspense et brio font de ce premier roman un thriller impossible à lâcher.  » – Point de Vue 

 » Un thriller catholique…Maître du suspense, Roland Portiche nous entraîne, nous envoûte, nous donne le vertige.  » – RCF 

 » Magistralement conduite, cette 

Machine Ernetti se lit, se monte et se démonte avec jubilation.  » – Le Figaro Magazine

Clic  pour télécharger

 

LE FLAMBEUR DE LA CASPIENNE 

PAR JEANCHRISTOPHE RUFIN. FLAMMARION 

IL A DÉJÀ SÉVI EN GUINÉE (Le Suspendu de Conakry)
et au Mozambique (Les Trois Femmes du Consul),

irrité à souhait sa hiérarchie, interloqué son entou-
rage et, au passage, élucidé quelques meurtres. Aty-
pique, il l’est assurément, cet Aurel Timescu, diplo-
mate d’origine roumaine de tout petit calibre,
toujours entre deux verres de vins (blancs), plus à
l’aise devant son piano que face au travail admi-
nistratif. L’étonnante et attachante créature de
Jean- Christophe Rufin, ancien ambassadeur de
France à Dakar, reprend du service, non pas dans
l’Afrique néocoloniale, mais dans l’Azerbaïdjan de
tous les possibles, pays coincé entre la Russie et l’Iran,
où vient de l’envoyer le DRH du Quai d’Orsay, pensant
le punir… Or Bakou, le « Paris du Caucase », avec sa P citadelle ottomane et sa brise venue de la mer 

Caspienne, se révèle agréable. Beaucoup plus que le brutal ambassadeur Gilles de Carteyron, qui, à peine revenu d’une semaine de deuil – sa femme vient de mourir accidentellement –, exige le départ d’Aurel. 

Mais en attendant son « rapatriement » forcé, le
consul adjoint Timescu, mû par son flair imparable,
enquête sur l’accident présumé de la belle Marie-
Virginie de Carteyron, alors qu’elle était partie pho-
tographier la citadelle d’Ordubad dans l’enclave du
Nakhitchevan. Viennent l’épauler la sympathique
consule Amélie Laugier et une jeune Azérie mélo-
mane de l’ambassade, elles aussi intriguées par cette
mort mystérieuse. L’occasion pour l’auteur, qui
connaît bien le pays – son fils est directeur délégué
de l’Institut français à Bakou –, de nous divertir tout P en nous instruisant sur cette ancienne république 

soviétique en mal de respectabilité internationale. 

De l’art de faire voyager sans risques… 

Clic  pour télécharger

 


Il y a d’un côté le colosse unijambiste et alcoolique, et tout ce qui va avec : violence conjugale, comportement irrationnel, tragi-comédie du quotidien, un «gros déglingo?», dit sa fille, un vrai punk avant l’heure. Il y a de l’autre le lecteur autodidacte de spiritualité orientale, à la sensibilité artistique empêchée, déposant chaque soir un tendre baiser sur le portrait pixellisé de feu son épouse. Mon père, dit sa fille, qu’elle seule semble voir sous les apparences du premier.

Il y a enfin une maison, à Carrières-sous-Poissy, et un monde anciennement rural et ouvrier. De cette maison il faut bien faire quelque chose, à la mort de ce père Janus. Capharnaüm invraisemblable, caverne d’Ali-Baba, la maison délabrée devient un réseau infini de signes et de souvenirs pour sa fille, la narratrice, qui décide de trier méthodiquement ses affaires. Et puis, un jour, comme venue du passé et parlant d’outre-tombe, une lettre arrive qui dit toute la vérité sur ce père aimé auquel, malgré la distance sociale, sa fille ressemble tant.

Clic  pour télécharger

 

 

Télécharger Dernier été – Franz-Olivier Giesbert (Reentrée Littéarture 2020)

Date de sortie : 28 mai 2020 

Genre : Littérature. 

Ce livre est certes un roman avec une histoire, des personnages, mais c’est aussi un conte philosophique qui dénonce avec humour et férocité l’évolution de notre société. L’action se déroule dans une dizaine d’années, par un été de canicule, et commence à Marseille, au Cercle des Nageurs, avec la rencontre entre Diane, la narratrice, et Antoine Bradsock, le héros d’un « Très Grand amour », un écrivain octogénaire, atteint d’un cancer très grave, qui rêve de finir en « beauté ».Au fil de cet amour qui va durer trente-trois jours, le lecteur découvre un monde martyrisé par un soleil pesant, l’action de sectes de toutes sortes, des réglementations qui limitent toujours plus la liberté d’expression, pendant que, dans les rues, les esprits s’échauffent et les manifestations se multiplient. S’il y a une morale dans ce livre, c’est celle de la citation de Boileau qui se trouve en exergue : « Il faut rire avant d’être heureux, de peur de mourir avant d’avoir ri ».

Clic  pour télécharger

 


 

Télécharger Il était deux fois – Franck THILLIEZ (2020)

Date de sortie : 4 juin 2020 

Genre : Policier-suspense. 

En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au cœur des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée.

Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise… Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s’endormir avant d’être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre sa fenêtre…

Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d’autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au rez-de-chaussée, dans la chambre 7. Désorienté, il se rend à la réception où il apprend qu’on est en réalité en 2020 et que ça fait plus de douze ans que sa fille a disparu…

Un suspense brillant, mené tambour battant par une Patricia Cornwell au sommet de son art.

Clic  pour télécharger

 

Télécharger Quantum – Patricia Cornwell (2020) gratuitement sur Bookys

Date de sortie : 3 juin 2020 

Genre : Policier-suspense. 

À la veille d’une mission spatiale top-secret, la capitaine Calli Chase détecte une alarme dans le tunnel d’un des centres de recherche de la NASA. Spécialiste en mécanique quantique et enquêtrice en cybercriminalité, Calli sait que l’approche imminente d’une tempête avec le shutdown décidé par le gouvernement créent des conditions idéales pour un sabotage.

Le danger dépasse toutes ses craintes. Des indices troublants indiquent que Carmé, sa sœur jumelle, portée disparue depuis plusieurs jours, est liée à cet incident. Alors que le compte à rebours est lancé, Calli prend conscience qu’en cas d’échec la catastrophe sera terrible pour le programme spatial et pour la sécurité de la nation tout entière.

Un suspense brillant, mené tambour battant par une Patricia Cornwell au sommet de son art.

Clic  pour télécharger

 


 Le Jour des cendres – Jean-Christophe Grangé (2020) 

Date de sortie : 3 juin 2020 

Genre : Policier-suspense. 

Editeur : Albin Michel

Dans un monde de pure innocence, quel peut être le mobile d’un tueur ? Dans une communauté sans péché, comment le sang peut-il couler ? À moins qu’à l’inverse… Le coupable soit le seul innocent de la communauté.

Clic  pour télécharger

 


 

Isabelle, l’après-midi – Douglas KENNEDY (2020) 

Date de sortie : 4 juin 2020 

Genre : Littérature. 

Après La Symphonie du hasard, Douglas Kennedy nous offre une œuvre sensuelle, délicate, nostalgique, sur les amours contrariées, le destin que l’on se forge et les regrets qui peuvent jalonner l’existence. C’est aussi sa déclaration d’amour à Paris, ville de tous les possibles et de toutes les réinventions.

Avant Isabelle, je ne savais rien du sexe.

Avant Isabelle, je ne savais rien de la liberté.

Avant Isabelle, je ne savais rien de la vie.

Paris, début des années 1970.

Dans une librairie de la rive gauche, un jeune homme rencontre une femme. Il est américain, étudiant, sans le sou, et a tout quitté pour assouvir ses fantasmes de la Ville Lumière ; elle est française, un peu plus âgée, sophistiquée, mystérieuse et… mariée.

Entre Sam et Isabelle, c’est le coup de foudre.

Commence alors une liaison tumultueuse, des cinq à sept fiévreux, des rendez-vous furtifs, des moments volés. Mais Sam veut plus. Isabelle lui a ouvert les portes d’une autre vie mais est-elle prête à tout lui sacrifier ? La passion saura-t-elle résister au quotidien, aux épreuves et au temps qui passe ?

Clic  pour télécharger

 

 

 

 

Classe tous risques – Stephen King et Bev Vincent (2020) 

Date de sortie : 3 juin 2020 

Genre : Policier-suspense. 

« Y a-t-il, en notre monde technologique, des gens qui aiment prendre l’avion ? Aussi étonnant que ce soit, je suis sûr que oui. Les pilotes aiment cela, ainsi que la plupart des enfants, et un certain nombre de fanas de l’aéronautique, mais c’est à peu près tout. Pour le reste d’entre nous, un voyage en avion est aussi charmant et aussi palpitant qu’une coloscopie. »

Clic  pour télécharger

 


 

 

Une nuit de décembre, un meurtre a lieu au Palace de Verbier, dans les Alpes suisses. L’enquête de police n’aboutira jamais.

Des années plus tard, au début de l’été 2018, lorsqu’un écrivain se rend dans ce même hôtel pour y passer des vacances, il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver plongé dans cette affaire.

Que s’est-il passé dans la chambre 622 du Palace de Verbier?

Avec la précision d’un maître horloger suisse, Joël Dicker nous emmène enfin au cœur de sa ville natale au fil de ce roman diabolique et époustouflant, sur fond de triangle amoureux, jeux de pouvoir, coups bas, trahisons et jalousies, dans une Suisse pas si tranquille que ça

 

Clic  pour télécharger

 

 

 

LA VALLÉE

POUR LUI, TOUT EST ÉCRIT D’AVANCE

POUR ELLE TOUT RESTE À ÉCRIRE

« Un jour d’avril, ma fille de trois ans, Carrie, a disparu alors que nous jouions toutes les deux à cache-cache dans mon appartement de Brooklyn. »  

Ainsi débute le récit de Flora Conway, romancière renommée à la discrétion légendaire. La disparition de Carrie n’a aucune explication. La porte et les fenêtres de l’appartement étaient closes, les caméras de ce vieil immeuble new-yorkais ne montrent pas d’intrusion. L’enquête de police n’a rien donné.

Au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique, un écrivain au cœur broyé se terre dans une maison délabrée.

Lui seul détient la clé du mystère. Et Flora va le débusquer.

  Une lecture à nulle autre pareille.

En trois actes et deux coups de théâtre,

Guillaume Musso nous immerge dans une histoire étourdissante

qui puise sa force dans le pouvoir des livres

et la rage de vivre de ses personnages.

Clic  pour télécharger

 


 

LA VALLÉE

« Je crois que quelqu’un est en train d’agir comme s’il se prenait pour Dieu… »

Un appel au secours au milieu de la nuit

Une vallée coupée du monde

Une abbaye pleine de secrets
Une forêt mystérieuse
Une série de meurtres épouvantables
Une population terrifiée qui veut se faire justice
Un corbeau qui accuse
Une communauté au bord du chaos
Une nouvelle enquête de Martin Servaz

Le nouveau thriller de Bernard Minier

 

Clic  pour télécharger

 

 

Clic sur la couverture du livre pour télécharger

   Il y a des gens, dans la vie, dont l’unique préoccupation semble d’imaginer des noms de poneys. Alain est de ceux-là. Sa carrière d’acteur au point mort – depuis qu’il en a joué un, dans un polar de l’été, sur TF1 –, le quarantenaire disperse ses jours. Chez Rosie en matinée – voluptés de camionnette – et le dimanche aux Magnolias – où sa grand-mère s’éteint doucement. On partage une part de quatre-quarts, sans oublier les canards, et puis mamie chuchote : « J’aimerais que tu m’aides à mourir. » Autant dire à vivre… La seconde d’après, elle a déjà oublié. Pas Alain. Tant pis pour les poneys : il vient de trouver là, peut-être, un rôle à sa portée…

     Dans la lignée de Je vais m’y mettre et de Paris-Venise, Florent Oiseau brosse un nouveau portrait de loser magnifique – une parenthèse en Renault Fuego où valsent sandwichs aux flageolets, secrets de famille et cuites à la vieille prune, pour l’amour d’une grand-mère.<p>

     Je débute donc LES MAGNOLIAS. Et, qu’est-ce que j’ai aimé !

     C’est l’histoire d’un mec. Alain, il s’appelle Alain, le type. C’est un acteur. Qui joue dans rien en fait. Un peu raté pour un futur oscar. Le dimanche, il va aux Magnolias.
Et là, aux Magnolias, y’a des vieux. Par centaines …Normal pour une maison de retraite…
Mais celle à qui il rend visite, c’est sa mamie. Et voilà que la petite mémé lui demande de l’aider à mourir.

     En fait, ce bouquin m’a épaté. M’a laissé un peu sur le cul. Parce que c’est vrai, fantastiquement vrai. Florent Oiseau n’y va pas avec le dos de la cuillère et le politiquement correct lui semble totalement étranger. Et pourtant, c’est tendre, c’est réel, et c’est souvent juste hilarant.

     Florent Oiseau raconte la vie sans falbalas, sa plume est tellement juste, tellement forte que je ne m’en remets pas. Il possédé ce talent de la nonchalance non étudiée, une façon d’écrire qui n’appartient qu’à lui. Il n’imite personne et trace sa plume.

J’ai été surpris parce que j’ai bien aimé les deux premiers livres de Leïla Slimani. Je trouve que de manière générale il y a un talent d’observation de la société moderne. 

La problématique est passionnante : comment cette femme va trouver sa liberté sans heurter la culture de son mari ?

C’est quelque chose de très frontal : c’est un grand roman sur la décolonisation, sur l’incompréhension, l’intolérance. 

Et en même temps, c’est extrêmement doux : elle est nuancée dans ses points de vue.

Elle se lance dans une grande saga populaire et son style s’en retrouve affadi… Je n’ai pas trouvé l’enthousiasme, avec une écriture fade, des scènes convenues, des dialogues sans relief…

j’ai bien aimé ce premier tome en dépit de quelques longueurs.

Le résultat est là : je n’ai pas compris grand-chose à ce nouvel opus. Et puis je suis tombé sur un papier tout frais signé Rémi Noyon dans l’Obs de cette semaine qui se termine ainsi : « Le livre laisse un étrange malaise, comme après une overdose d’épisodes regardés trop vite, dans une frénésie addictive, ce qui signifie peut-être qu’il est réussi. Ou alors, qu’on n’a rien compris. C’est possible aussi ». Alors, je me suis senti moins seul.
Désolé, Tonino, pas cette fois.

 


Deprecated: Directive 'allow_url_include' is deprecated in Unknown on line 0